e-Commerce en Afrique

L’économie numérique, qui englobe notamment le commerce électronique, se développe rapidement en Afrique, créant de nouvelles opportunités pour les entrepreneurs et les entreprises d’élargir leur accès au marché et de participer aux chaînes de valeur. Des emplois sont créés et de nouveaux modèles économiques apparaissent. Mais dans le même temps, l’évolution de ce paysage économique génère de nouveaux risques et défis. Les gains liés au commerce électronique ne sont pas automatiques et l’utilisation accrue des technologies numériques peut à son tour entraîner de nouvelles fractures et des inégalités de revenus toujours plus grandes.

On estime qu’il y a eu en 2017 plus de 21 millions d’acheteurs en ligne en Afrique. Bien que cela représente moins de deux pour cent du total mondial, ces chiffres augmentent en Afrique plus rapidement que dans les autres régions du monde. Néanmoins, il est important de noter qu’en Afrique, le degré de participation des particuliers et des entreprises au commerce électronique varie considérablement, à l’intérieur des pays et d’un pays à l’autre. Trois pays – le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Kenya – représentent à eux seuls près de la moitié de ces échanges commerciaux. La CNUCED estime que le marché du commerce électronique B2C en Afrique représentait environ 5,7 milliards de dollars en 2017, ce qui correspond à moins de 0,5 % du PIB, bien en dessous de la moyenne mondiale de plus de 4 %.

L’entrepreneuriat numérique se développe en Afrique, mais à des rythmes différents selon les pays. Bien que l’on manque de données complètes sur la mesure dans laquelle les entreprises africaines vendent en ligne, on commence à voir apparaître des signes anecdotiques d’une activité accrue du commerce électronique dans le secteur des entreprises. De plus en plus de micro, petites et moyennes entreprises (MPME) reconnaissent l’importance de la numérisation pour participer aux chaînes de valeur nationales et internationales.

Bien que les pays africains aient fait des progrès significatifs au cours des dernières années pour améliorer leur niveau de préparation au commerce électronique, de nombreuses carences persistent sans oublier le fait que les différents pays d’Afrique sont à des stades différents de développement du commerce électronique. Dans certains pays, moins de 10 % de la population utilise l’Internet et de larges segments de la population n’ont même pas accès aux services bancaires, voire n’ont pas d’adresse postale. On constate également des variations importantes dans la volonté des gouvernements, en termes de compétences et de données, d’adopter et d’appliquer des politiques, des lois et des règlements pertinents pour mettre le commerce électronique et l’économie numérique au service du développement.

Selon la version 2018 de l’Indice du commerce électronique entre entreprises et consommateurs de la CNUCED, l’Afrique accuse un retard par rapport au reste du monde en termes de préparation au commerce électronique. Maurice, qui occupe le 55ème rang mondial, est le pays africain le mieux classé, tandis que neuf des dix pays les moins bien préparés au commerce électronique se trouvent en Afrique.

Dans le même temps, les pays africains enregistrent des progrès significatifs sur plusieurs indicateurs clés du commerce électronique. Le nombre d’acheteurs en ligne a augmenté de 18 % par an depuis 2014, contre une moyenne mondiale de 12 %. La croissance d’un individuel auprès d’une institution financière ou d’un fournisseur de services de monnaie mobile a également dépassé la moyenne mondiale, et plus d’Africains que jamais auparavant utilisent l’Internet. L’argent mobile continue d’augmenter, et l’Afrique se targue d’avoir la plus grande proportion d’adultes avec des comptes d’argent mobile dans le monde. Bien que l’argent mobile se soit concentré sur l’Afrique de l’Est, il se répand rapidement aussi dans d’autres parties du continent. Des innovations apparaissent à différents stades du cycle de vie du commerce électronique, depuis les agrégateurs de paiement et les platesformes transfrontalières jusqu’à la livraison par drone. Les jeunes entreprises africaines de technologie mobilisent également de plus en plus de capital-risque.

Toutefois, il ne suffit pas de se concentrer uniquement sur l’augmentation du commerce électronique. Pour que le commerce électronique apporte une contribution réelle et durable au développement, il doit bénéficier à tous les segments de la société : les producteurs comme les consommateurs, les entrepreneurs et les PME mais aussi les entreprises établies, les femmes, les filles, les hommes et les garçons, ceux qui vivent dans les villes, les villages et les zones rurales, les personnes handicapées et ceux qui sont au dernier rang de la classe économique. Cela nécessitera des actions politiques transversales et de nouveaux partenariats public-privé. Des recherches plus approfondies et de meilleures statistiques sont également cruellement nécessaires pour éclairer ces actions politiques.

De nombreux pays africains continuent de présenter des caractéristiques de dépendance à l’égard des produits de base et de faibles structures productives, ce qui se traduit par un chômage élevé et une création de valeur insuffisante. Les discussions sur le commerce électronique doivent tenir compte de cette réalité économique, conformément à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine pour la transformation économique. Dans ces circonstances, il est aussi essentiel que la société civile soit pleinement engagée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close